Message pour la France

Publié le par Mahaut

[Les propos cités ici vont à l'encontre du politiquement correct appliqué dans les média français et occidentaux en général. Certes, il s'agit de citations et témoignages isolés, pas d'une synthèse, mais il semble important de donner la parole à ceux qui ont subi l'horreur plus qu'aux filtreurs professionnels de parole gênante. En outre, les personnes qui se sont exprimées ont très clairement précisé leur désir de voir ce message transmis en France, atteindre le peuple français, et c'est, il me semble, le moindre des respects que l'on puisse leur témoigner.]

Déjà et seulement un peu plus une semaine que je suis au Liban, trop peu pour avoir une vision digne d'intérêt et possiblement synthétique de la situation, trop pour ceux qui attendent de mes nouvelles.

Pour suivre les actions de SOS Chrétiens d'Orient, je vous invite vivement à consulter leur page FaceBook quotidiennement mise à jour [ https://www.facebook.com/soschretiensdorient/ ], ainsi que leur compte twitter (pour de plus brèves nouvelles) [ https://twitter.com/SOSCdOrient ] et, bien sûr, leur site [ http://www.soschretiensdorient.fr/ ]. Je n'évoquerai ici que mes considérations propres (qui n'engagent donc que moi, et les citations leurs auteurs), sans grand développement contextuel.

Au cours de cette semaine, il m'a été donné de rencontrer de nombreuses familles libanaises mais aussi irakiennes et syriennes. Ces dernières ont subit déclassement, deuils (soeurs, frères, parents, enfants assassinés) et traumatismes. Savoir que des familles chrétiennes de France les soutiennent non seulement matériellement mais surtout par la prière représente pour eux bien plus que je ne l'aurais soupçonné.

Cela s'inscrit d'ailleurs dans un système qu'ils connaissent bien : celui de la communauté de foi et de tradition, bien plus efficace que toutes les instances gouvernementales sur lesquelles ni les Libanais, ni les déplacés irakiens et syriens ne peuvent compter.
Ici la personne s'inscrit dans une famille et la famille dans une communauté, religieuse, ethnique et/ou politique, et c'est de cette communauté que provient toute aide. Système ancestral que le modèle démocratique jacobin et surtout libéral a voulu dissoudre, en France, en faveur d'une relation directe des individus à l'Etat, mais qu'il semble nécessaire de retrouver dans des temps où le modèle civilisationnel occidental et chrétien est de moins en moins assuré et évident.
C'est bien là le message de certains Irakiens que j'ai rencontrés, message qu'ils nous ont expressément demandé de transmettre en France.

Avec le pessimisme de ceux qui ont vu, vécu, traversé l'horreur, ils disent que l'histoire des Chrétiens en Irak est finie, que jamais ils ne retourneront sur la terre de leurs ancêtres qui leur a été arrachée. Mais que cela doit être une leçon, un avertissement pour les autres peuples chrétiens. "Il faut que la France revienne à la Vierge Marie et à ses saints" nous ont ils dit.
Ils nous mettent en garde contre toute faiblesse, toute tolérence face à l'islam : "Ce que nous avons subi vous attend si vous laissez l'islam s'implanter. Là où il y a un coran, il y a la violence, là où il y a l'islam, il y a la guerre."
Rappelons, en guise de contexte, que la persécution contre les chrétiens d'Orient n'a pas commencé avec l'E.I. Ainsi un père de famille irakien d'une trentaine d'année a-t-il perdu son propre père en 1991, enlevé par des islamistes. La famille n'a jamais su s'il avait été tué, fait prisonnier, vendu. Dans une autre famille, c'est le fils de 19 ans qui a été assassiné. Dans tous les cas, ce sont des tragédies qui ne sont qu'évoquées brièvement, avec une très grande retenue.

Certains espèrent pouvoir partir vers les Etats Unis, le Canada ou l'Europe. En effet, l'afflux massif de réfugiés irakiens et syriens au Liban en 2013 et 2014 a complètement bouché les perspectives d'emploi, d'intégration et de progression sociale. Mais, qu'il s'agisse des familles libanaises dans le besoin ou de celles ayant fuit l'Irak ou la Syrie, c'est avant tout l'unité familiale dans la foi, le soulagement d'être restés ensemble et l'espérance placée en Dieu qui les porte et les aide à affronter la terrible difficulté de leur quotidien.

Commenter cet article